La Perspective

Qu'est ce que la perspective ? La perspective est un système de représentation de l'espace, d'une image construite avec 3 dimensions sur une surface plane.

Les historiens de l'art attribut l'invention de la perspective (conique) à une école de peinture de Florence, Italie, au début de XVe siècle, entre 1420, 1450.

Avant Florence

Avant le XVe siècle la perspective “n'existait pas”. Les artistes des grandes civilisations ont tenté de faire figurer l'espace par quelques procédés perspectifs universels.

  • Distinction entre premier-plan et arrière-plan,
  • dissimulation des parties de derrière par celles de devant,
  • disposition en haut des éléments lointains,
  • Couleurs chaudes devant et froides dans le fond,
  • Différenciation de tailles entre les éléments du tableau…

Ces procédés sont des tentatives de représentation de l'espace, mais révèle plus d'une volonté et d'une représentation symbolique. Ces représentations étant souvent, pour l'époque, les témoins de faits l'historiques et religieux commandés par les riches et les puissants.

Fresques des Lions, Grottes de Chauvet, Il y a environ 36000 ans, techniques diverses (gravure, estompe, préparation des parois par raclage, détourage des contours, cendre, pigment, ocres…).

Nakht à la chasse aux oiseaux dans les fourrés de papyrus, Tombe de Nakht, 1401-1390 av JC, fresque.

Fresque de la Villa Boscoreale, Ier siècle.

Giotto, Expulsion des Diables d'Arezzo, 1295-1299, fresque, 230 × 270 cm.

Frères (Paul) Limbourg, Les Très Riches Heures du duc de Berry, vers 1385, peinture sur parchemin (vélin), 29 x 21 cm.

La perspective

La perspective telle que nous l'utilisons aujourd'hui et le résultats d'un ensemble de recherches picturales menés par des architectes, des mathématiciens, des philosophes et enfin des artistes. C'est avec l'expérience de l'image et la construction successives de représentations de l'espace que des lois (règles) de la perspectives sont établis dans les écoles d'art de Florence avant de se diffuser un peu partout en Europe puis au-delà.

La perspective est alors mathématique, construites avec de points de fuite, des fuyantes et une ligne d'horizon.

Gorgio Martini, La cité idéale, 1480, Tempera sur toile, 67,5 × 239,5 cm.

Raphaël, L’École d'Athènes, 1508-1512, fresque, 440 × 770 cm.

Et ensuite ?

Les différentes expérience qui jalonnent l'histoire de l'art, l'invention puis la démocratisation des outils photographiques au XIXe siècle permettent de populariser la perspective et de la rendre accessible. À partir XXe siècle, les artistes se jouent de la perspective et se permettent même de mélanger plusieurs systèmes de représentation afin de questionner encore aujourd'hui notre rapport sensible à la 3e dimension.

Robert Delaunay, Tour Eiffel, 1911, Huile sur toile, 202 × 138,5 cm.

M.C. Escher, Un autre monde, janviers 1947, Xylogravure, 31,8 cm x 26,1 cm.

Quelques liens