Bachelor Réalité Virtuelle

1. PAO & Logiciels

Définition

PAO signifie Publication Assisté par Odinateur. Elle regroupe les procédés informatiques liés à la réalisation et à la conception d’objets de communication imprimés et/ou numériques.

Historique

À l’aube de la naissance de l’ordinateur moderne (fin des années 1960, début des années 1970), les premiers logiciels de PAO se résumaient à de grosses interfaces textuelles dans lequel pouvait être entré des lignes de commandes. Un écran, j’entends par là, une interface graphique, n’était d’ailleurs pas nécessaire. Ces logiciels permettait essentiellement de concevoir des documents simples ayant les mêmes normes graphiques. C’est avec le début de ses programmes qu’une normalisation des outils informatiques se met en place.

Dans les années 80, alors que l’écran commence à apparaitre dans les foyers, la plupart des logiciels acquièrent une interface graphique. Les outils deviennent des signes visuels et les logiciels se dotent de menus, de barres et d’un pointer graphique amenés par la souris qui se démocratise.

C’est dans les années 1990 qu’Adobe construit la sainte trinité des logiciels propriétaires de design graphique. Photoshop (1990) et Illustrator (1985) que vous apprendrez à utiliser judicieusement dans le cadre des cours donnés au sein de l’établissement.

Logiciels, Outils Informatique et usages

Bien que l’enseignement dispensé au sein de l’établissement soit essentiellement tourné vers Photoshop & Illustrator, ils ne sont en rien les seuls logiciels du monde de la conception d'image. Bien qu’ils aient énormément aidé à la normalisation des flux entre tous les acteurs de la chaine graphique, de l’impression, de la communication, du marketing, etc. Ces logiciels ne sont que les fondations d’un enseignement et d’une pratique essentiellement numérique. Le regard que vous porterez sur eux ne cessera de changer.

Tout comme l’esthétique et le champ d’application du design et de la réalité sont en constante évolution, les logiciels le sont aussi. Tributaire des pratiques et des philosophies des hommes et des femmes qui en font usages, les logiciels ne peuvent qu’être une aide à la création. Il n’y a rien de magique, ni de facile. Comme un menuisier doit connaitre ses machines, les entretenir et les utiliser avec intelligences, vous serez amenés à connaitre aussi un ensemble d’outils qui en plus de vous aider à concevoir vos projets vont vous aider à vous définir en tant que designer.

Je ne peux que vous inviter à chercher sans cesse à questionner votre pratique, sans en connaître ses limites. Interrogez-vous sur les fonctions de vos outils. Sont-elles les bonnes ? Existe-t-il une autre manière de faire ? Pourquoi cette façon de faire est-elle la plus juste ? Les logiciels de PAO ne seront jamais que des outils. Des seaux et des pipettes.

Photohop & Illustrator

Les images que vous allez concevoir au sein de ses deux logiciels sont des images planes. Elles serviront à habiller vos futur réalisation, mais il est important de comprendre que ces logiciels servent avant à produire de l’image en 2 dimensions.

Photoshop est, avant tout, un logiciel de traitement d’image. Il sert essentiellement à faire de la retouche photographique, du photomontage, de la peinture numérique... Nous pouvons définir l’image traitée dans Photoshop par sa résolution définit par une valeur en pixels par pixels ( hauteur de l’image par largeur de l’image). Les images que vous produirez sont dites matricielles. Elle sont définies par une grille de pixels. En réduisant la taille de l’image vous réduisez le nombres de pixels, en l’augmentant vous l’augmentez.

La définition, La résolution ? Si l’imprimé à une définition traditionnel de 300 dpi, celle de l’image numérique est en 72 dpi. DPI = dots per inch = points par pouces. Le dpi défini le nombre de points pour un pouce (2,54cm). Plus celui-ci est élevé, plus il y a de pixels par pouce et plus l’image sera défini. Il est aussi possible de réaliser une image en pixels par centimètre.

Illustrator est, avant tout, un logiciel de création d’image. Contrairement à son camarade Photoshop, ce que vous concevez dans Illustrator n’est pas définit par un nombres de pixels. Les images faites sur ce logiciels sont dites vectorielles. Elle sont dépendantes de lois géométriques, de courbes de Bézier, de vecteurs et d’autres joyeusetés mathématiques. Vous pouvez les agrandir et les rétrécir sans en abimer l’essence même.

Ces deux logiciels ne sont pas les seuls à pouvoir produire de l’image. Il existe d’autres logiciels de conception. Des logiciels propriétaires, dont l’usage de la totalité des fonctionnalités est payant, à louer ou à utiliser avec achat de licences… Des logiciels libres ou presque, avec les logiciels open source ou libre de droit …

2. Fichiers numériques

Qu’est ce qu’un fichier numérique, informatique ?

Un fichier numérique est une compilation de données informatiques réunies sous un même format et enregistré sur un support de stockage. Il est composé de séquences d'octets.

Octet

Un octet est composé de 8 bits. Il définit une information codée grâce à un système binaire. Il permet de représenter 2 puissance 8 valeurs. Soit 256 souvent représentées par un nombre.

1 0 1 0 0 0 1 1 > Correspond à une valeur comprise entre 1 et 256. Ici 163.

Les Octets sont aussi utilisés comme système de mesure des fichiers numériques. Ils indiquent le poids que représente un fichier sur un système de stockage. Ils sont représentaient par un o minuscule. Les fichiers les plus couramment utilisé pèse d’ailleurs plusieurs kilooctets (Ko) ou plusieurs gigaoctets (Go). 10 puissance 3 octets pour le premier, 10 puissance 6 octets pour le second.

Le Bit

Le bit est l’unité la plus simple de numération d’un système binaire. En informatique c’est l’unité minimale d’information, désigné par le chiffre 1 ou 0. Représentant les informations simples, Vrai ou Faux.

Qu’est ce que le format d'un fichier ?

Le format d’un fichier correspond à la façon dont sont codés et enregistrés un type de données sous la forme d’une suite de bits. Il est aussi une norme de stockage de types d’informations.

Cette norme peut être définit par une entreprise, ces formats sont alors appelés des formats propriétaires, ou par un consensus d’individus

Formats Logiciels

Les deux formats propriétaire à retenir sont les formats d’enregistrement d’un travail en cours sur les logiciels Photoshop et Illustrator.

Le .psd est un format propriétaire dédié à l’utilisation du logiciel Abode Photoshop. Il compile les données utiles et nécessaires à l’enregistrement d’un fichier en cours de réalisation.

Le .ai est un format propriétaire dédié à l’utilisation du logiciel Abode Illustrator. Il compile les données utiles et nécessaires à l’enregistrement d’un fichier en cours de réalisation.

Formats d'usage

JPG : Joint Photographic Experts Group

le .jpg ou .jpeg correspond au format d’enregistrement de données utilisées dans la représentation numérique d’une image fixe. Cette image est caractérisée par sa résolution, son nombre de pixels par pixels. Le .jpeg est caractérisé par sa compression mathématique efficace pour réduire le poids d’une image en perdant le moins possible de données utiles.

PNG : Portable Network Graphics

Le .png correspond au format d’enregistrement de données utilisées dans la représentation numérique d’une image fixe. Cette image est aussi caractérisé pas sa résolution, son nombre de pixels par pixels. Le .png est caractérisé par une grille matricielle où toutes les données qui composent l’image son conservées. Ce choix en fait un fichier très lourd et de très bonne qualité.

TIFF : Tagged Image Fil Format

Le .tiff correspond au format propriétaire d’enregistrement de données utilisées dans la représentation numérique d’une image fixe. Cette image est aussi caractérisé pas sa résolution, son nombre de pixels par pixels. Le .tiff est caractérisé par une grille matricielle où toutes les données qui composent l’image son conservées.

BMP : Windows Bitmap

Le .png correspond au format propriétaire, mais ouvert, d’enregistrement de données utilisées dans la représentation numérique d’une image fixe. Cette image est aussi caractérisé pas sa résolution, son nombre de pixels par pixels. Le .png est caractérisé par une grille matricielle où toutes les données qui composent l’image son conservées. Ce choix en fait un fichier très lourd et de très bonne qualité.

SVG : Scalable Vector Graphics

Le .svg correspond au format d’enregistrement de données utilisées dans la représentation numérique d’une image fixe. Cette image est vectorielle.

EPS : Encapsulated PostScript

Le .eps correspond au format propriétaire d’enregistrement de données variées. Images matricielles comme vectorielles. Il utilise un le langage PostScript, langage de mise en page développé par Adobe. On lui préfère dorénavant le PDF qui ne nécessite aucun logiciel propriétaire.

PDF : Portable Document Format

Le .pdf correspond au format d’enregistrement de données utilisées dans la représentation de documents divers. Ce fichier compresse un ensemble de données afin que celle-ci soit facilement transportable, accessible graphiquement et imprimable.